Road trip de 2 semaines au Yucatán, Mexique

Bienvenu au Mexique, au Yucatan! Le décalage peut supprendre surtout si on prend la route dans la foulée.

Mon vol arrive à 19h50 à Cancún. Je n’ai pas du tout envie de dormir dans la zone hôtelière. J’accorde beaucoup d’importance à la 1ère nuit. Pas possible pour moi de dormir au Hilton de l’aéroport. 

Tulum est à 2h de route, Holbox à presque 2h30 et le dernier ferry part à 22h30, c’est trop risqué.

Le meilleur compromis sera de réserver un hôtel à Playa del Carmen > 45mn de route. 

Je suis sûr de pouvoir diner et donc d’avoir une vraie 1ère soirée aux saveurs locales. 

Je réserve à la Semilla, boutique hôtel dans les rues piétonnes de Playa, restaurants à portée de main. 

Les rues piétonnes sont animées, assez sympa. Le covid a rendu la ville plus respirable. J’étais venu en 2015 et c’était Disneyland ! Les boutiques sont mignonnes et il faut reconnaitre que la sélection est très “occidentalisées” donc tout est beau 🙂 Mais aussi très “gypset” et “bohème”… on sent déjà l’influence de l’esprit que véhicule Tulum et sur lequel surfe un tourisme qui commence à… déraper.

Tulum, le Mexique pour Instagram 😉

Bon, pour les courageux, on file direct malgré tout à Tulum. Une option raisonnable sera le Tiki Tiki Tulum en ville. Oui il y a 2 options soit la zone hôtelière sur la plage soit la ville.

Évidemment, on sera tenté par la plage ! Vue sur la mer caraïbes, turquoise et sable blanc. Le vent dans les palmes et les vagues vous berceront dans votre cabana design. Il y aura 2 “mais”: Le premier, c’est le prix à débourser, le second, ce sont les algues sargasses qui se mélangent à l’écume pour venir s’échouer sur la grève. Et même si une armée les ratisse chaque matin pour les déplacer, c’est pas fantastique. Et on est venu au Mexique pour autre chose !

→ Autres activités au Mexique : Jolie JungleLo Sereño Casa da Playa

Il y a une multitude de boutiques-hôtels de charme. On prendra soin de choisir celui qui offre le meilleur compromis au moment de réserver.

On citera comme ça : Le Nomade Tulum, Le Olas Tulum et Habitas Tulum. Mais il faut bien regarder car les ambiances sont très différentes (famille, amoureux, gypset ou bohème…).

Cobà, la jungle, les ruines et les racines maya

Direction Cobà et le mystérieux Coqui Coqui Cobà. Un boutique-hôtel de charme exceptionnel et une autre version du Mexique surtout.

Loin des foules et de la gypset de Tulum, Cobà se love dans la jungle. Les sites mayas sont toujours implantés sur des points géographiques singuliers. Leurs connaissances de l’astronomie, leur connexion à la nature les guidaient dans ces choix. 

Il y a une énergie particulière sur le site de ce boutique-hôtel, fruit de la rencontre de Nicolas Maleville, de la culture maya, de l’art des moines franciscains pour les parfums, de l’amour du voyage, des voyageurs et d’un lifestyle emprunt de liberté. Pour un séjour raffiné où l’artisanat local, la médecine ancestrale maya, la parfumerie, la douceur de vivre et la gastronomie vous enveloppent. Un endroit idéal pour se poser et ralentir, entouré par la jungle et les crocodiles, s’imprégné d’un Mexique et d’une culture ancestrale. 

Bacalar, on sort des circuits classiques

Autre ambiance, ciel bleu et lagune azur > direction Bacalar. On découvre un Mexique plus authentique, reculé. On y a testé pour vous La Casa Hormiga de Balcalar. On vogue sur la lagune, on sirote une Margharita à La Playita sur les berges. 

Le soir la village s’anime autour de la place et des nombreux restaurants. 

La plage sur la mer Caraïbes c’est Majahual. Un brun hyppie, ou bohème plutôt. On déambule sur la Malecon et on choisit son spot pour déguster sa langouste. Comme la plage est protégée par un reef, ici il y a moins de sargasses et surtout les locaux ont placé des filets. C’est astucieux même s’il faut régulièrement l’entretenir. 

La ruta maya

Voilà quelques jours que nous sillonnons la côté Caraïbes du Yucatán. Notre road-trip nous fait maintenant rentrer dans les terres et la jungle vers Calakmul puis Uxmal. Ces 2 sites précolombiens sont beaucoup moins fréquentés que Tulum ou Chitzen Itza. L’ambiance y est plus sauvage, surtout à l’aube quand la canopée se réveille. On peut y vivre une belle émotion et profiter de la fraicheur matinale, ça paraît anodin mais ça change l’expérience du tout au tout. 

Sur la Ruta Maya, on s’arrête pour une halte à l’Hacienda Temozon, en plein coeur du pays maya. L’Hacienda, au style colonial, est magique au milieu de la jungle. On apprécie ses jardins, sa piscine magnifique et la fraicheur autour. Une halte de charme inoubliable.

Merida, un Mexique authentique

Impossible de parcourir le Yucatán sans profiter de Mérida, ancienne capitale de la région, elle a gardé son charme authentique. Ici on est au coeur de la mixité des cultures coloniales et maya. C’est le lieu idéal pour chercher et rapporter les trésors mayas : hamacs, bijoux, souvenirs… et, si vous avez de la chance, en trouver un qui vous apportera un côté mystique chez vous au retour :).

On a testé pour vous la Casa Lecanda, très intime, pleine de charme et le boutique-hôtel Rosas & Chocolate, très coloré et au calme.

Sur la route pour Valliadolid, on plonge dans les cénotes qu’on vous aura repéré pour une halte entre fraicheur et chamanisme mystique. 

Valliadolid

Valliadolid, c’est une belle halte pour partir découvrir le très célèbre site de Chitzen Itza. On séjourne à l’élégante et très intime Perfumeria du Coqui Coqui, pour un remake de l’esprit aventureux d’un Hemingway ou d’un Jack London, explorateur & séducteur. On roule depuis quelques jours au Mexique, on commence à trouver nos marques et à comprendre ce qui nous anime ici.

Isla Holbox

Notre road-trip s’achève sur une île, une langue de sable, presque perdue : Isla Holbox. Pas de voiture, pas de route, que du sable, des cocotiers, une mer turquoise, et un spot à découvrir avant que le virus qui a touché Tulum ne l’atteigne. Mais bon, il faut un peu rouler, prendre un bateau pour traverser la lagune. Un prix bien modeste pour découvrir l’une des plus belles plages du monde. 

On séjourne à la Casa Sandra ou à la Casa Catba, plus intime et tenue pas Colette et Pierre. Voilà une belle façon de clôturer notre trip au Mexique. Cette ultime halte sera, pour nous, un SAS vers notre retour.

y aller

laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

9 − deux =


 
Devenir un travel coach
devenir travel coach créer mon voyage