Les Dolomites, l’Italie sauvage & hors piste

Aller plus loin, plus profondément dans la nature sauvage… les Dolomites seront votre Aventure !

Sa verticalité, ses couleurs, son passé font de cette chaîne de montagnes vertigineuse l’une des plus belles d’Europe et certainement du monde. Située entre la Suisse, l’Autriche et l’Italie, Les Dolomites, c’est une succession de lacs, de forêts, de villages, de refuges, de prairies de fleurs sauvages et de via ferrata. Terre d’aventures pour les passionnés d’escalade, de montagnes, de randonnées mais aussi d’histoire, de raffinement, de culture, de gastronomie et de cosmopolitisme.

Il y en a pour tous les goûts : les plus aventureux choisiront de s’engager sur l’Alta Via 1. L’une des randonnées longue distance les plus difficiles et engagées d’Europe. D’une durée de plusieurs jours elle commence au Lago di Braies et se termine dans la charmante ville de Bellune. Durée estimée = 10 jours.

Ce périple itinérant vous fera séjourner dans une série de refuges de montagne, basique (à prendre en compte). Certains sont des perchoirs suspendus au dessus des nuages comme le Rifugio Lagazuoi.

Préparation et matos en semi-autonomie obligatoire !

Bon, après pas la peine de se prendre pour Forest Gump si vous ne le sentez pas car tout un réseau de téléphériques vous donne accès au plus beaux sommets.

Quand on arrive dans les Dolomites….

On passe soudain le Trentin et tout change… des plaines on se retrouve au milieu de montagnes abruptes, au dégradé du noir cendre à l’ocre, en passant par le Rose, le rouge, l’orange…Un monde nouveau, étrange, vertigineux s’ouvre sous nos pas. L’architecture se transforme, maisons à colombage, flèches d’église en aiguille, plus de ruines, plus de baroques… on y parle parfois même plus italien.

« Guten Tag » le lance le costaud tenancier du Bar, « Ein strudel ? »

Les Dolomites c’est le Sud Tyrol, une région autonome comme la Sardaigne et la Sicile.

« Offerte » à la fin de la 1ère guerre mondiale au moment de découper l’Empire Austro-Hongrois, On y parle l’allemand, l’italien et le Ladin, une langue d’un autre âge, mélange de Celtique et de Latin.

Contemporaine, cosmopolite, la région alpine est radicalement différente du reste de l’Italie, tournée vers l’avenir plutôt que par les racines latine, renaissance ou encore baroque d’une Italie classique éloignée d’elle.

C’est aussi une région à l’avant-garde, non seulement de l’Italie, mais même de l’Europe sur les questions de durabilité et d’environnement. La grande majorité des innovations, et de leurs mise oeuvre se retrouve ici. Il y a, ici, une réelle conscience de la protection de l’environnement et des liens entre les activités humaines et la nature.

Le rapport à la nature ici est partout. Même pour le voyageur. Ici, on ne se prélasse pas sur une serviette de plage. Et quand on ne fait rien, on est quand même hypnotisé par la vue et le « rien » devient méditation. Le corps est sollicité en permanence. Que ce soit pour marcher, bouger, regarder, écouter, manger, sentir déguster… les sens nous lient au lieu ! L’air y est pur, la vue dégagée et lointaine. Je le répète, mais les couleurs sont somptueuses et varient au fil des heures qui s’écoulent.

Les parfums vous enveloppent. De la forêt aux prairies parsemées de fleurs sauvages, même la roche chauffée à blanc par le soleil d’été a un parfum propre. Granit noir, calcaire et des origines coraliennes leur octroient une singularité merveilleuse.

Les stars sont les Tre Cime di Lavaredo et le reste des Dolomites de Sexten, le groupe Cristallo, Sassolungo.. quel spectacle ! Le classement au patrimoine mondial de L’unesco en 2009 consacre cette nature monumentale.

© Photos Crookes and Jackson

Le paradis pour découvrir la randonnée

Tout est accessible, tout est facile … les plus beaux plateaux sont reliés par les téléphériques et l’on peut découvrir les plus belles balades ou partir à travers la chaine alpine pour des treks plus pointus. Entre passionnés ou en famille, on fonce !

Comme partout en Italie, on se régale et on découvre une autre façon de vivre, de déguster l’Italie. Les Dolomites sont différent du reste, on le répète et pourtant, pleinement au coeur de ce pays et cette Europe émergente.

y aller

laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

deux × cinq =


 
Devenir un travel coach
devenir travel coach créer mon voyage