Les Pays-Bas, un pays où il fait bon vivre

Pays-Bas, le charme de l’Europe du Nord

J’ai passé 6 mois en Erasmus aux Pays-Bas dans une petite ville appelée Nijmegen, ou Nimègue en français, près de la frontière allemande. Cela reste une de mes plus belles expériences de voyage, sans doute parce qu’elle a duré suffisamment longtemps pour me permettre de découvrir en profondeur le charme hollandais et parce que j’y ai fait de très belles rencontres.
Bien que la destination ne soit pas vraiment dépaysante – nous restons en Europe tout de même – on a un aperçu d’une autre Europe que je ne connaissais pas, moi qui avais essentiellement voyagé dans des pays latins. Une Europe du Nord avec son architecture, ses habitants pas faciles à aborder de prime abord et sa cuisine peu variée. Mais si vous faîtes un peu « d’efforts » vous vous rendrez vite compte de tout ce que les Pays-Bas ont à vous offrir.

Respirez !

Je retiendrai une chose de ces 6 mois, l’impression d’avoir respiré une vraie bouffée d’air frais. Certes, les semi-vacances Erasmus, après un rythme ultra intensif, y sont pour beaucoup. Mais il faut reconnaître que beaucoup de choses invitent à la respiration : son architecture centrée autour des canaux à Amsterdam et à Utrecht – la vision de l’eau a vraiment des vertus apaisantes surtout pour une fille de la mer comme moi. La nature y est assez présente avec de nombreux parcs (où on peut s’asseoir !!!) et beaucoup d’arbres en villes. Le principal mode de déplacement du pays est le vélo. Je recommanderai à tout le monde d’éviter le vélo à Amsterdam si vous voulez rester en vie et ne pas vous faire insulter en néerlandais. Le charme hollandais tient beaucoup de l’organisation de la ville qui est pensée pour faciliter la vie des gens et la rendre agréable, tout l’inverse de Paris dont le but principal est de vous faire évoluer comme dans un musée.

L’art de vivre hollandais.

Tout pays possède ses propres contradictions. Les Néerlandais sont à la fois un peuple de travailleurs rigoureux qui promeut l’art de ne rien faire. Mode de vie inspiré du slow life, l’art de ne rien faire, ou le « niksen » en dutch, célèbre oisiveté décomplexée. Oubliez les objectifs, laissez vos pensées divaguer et détendez-vous ! Le but est de mettre votre cerveau au repos et de prendre votre temps pour vous balader, admirer la nature, écouter de la musique et surtout ne rien faire. Le pays ne manque pas d’ailleurs de parcs et d’endroits où aller prendre un bon bol de nature. Le « niksen » ne peut être efficace que si vous bannissez la culpabilité associée à la pratique. Il n’y a rien de mal à prendre du temps pour vous et à vous ennuyer. Au contraire, cela vous rendra plus efficace. Les Néerlandais l’ont bien compris !

Un peuple qui sait se divertir.

Lorsque les Néerlandais ne sont pas occupés à travailler ou à ne rien faire, ils savent aussi s’amuser. J’étais dans une ville de taille modeste, semblable à Rennes en nombre d’habitants et proportion d’étudiants. Le moins que l’on puisse dire est qu’on ne manquait pas d’occasions de faire la fête. Tout le long de l’année, des festivals de musique, de nourriture ou de sport sont organisés. Les fêtes populaires sont aussi l’occasion de découvrir le folklore néerlandais avec le carnaval (je recommande celui de Maastricht) ou le King’s day où vous ne manquerez pas de vous habiller en orange. Certes, les Néerlandais paraissent assez froids au premier abord mais en réalité ce sont des gens qui savent s’amuser et qui sont très sympathiques une fois qu’on les connait. En six mois là-bas, je n’ai jamais eu de problème ou subi de harcèlement de rue et pourtant je n’ai pas manqué de sortir faire la fête. Les Pays-Bas possèdent aussi une grande culture, une histoire riche avec des musées et des lieux historiques ou atypiques comme Giethoorn, la Venise du Nord, Delft ou le parc de Keukenhof. Les musées d’Amsterdam sont bien évidemment très réputés (musées Van Gogh ou Anne Frank par exemple) mais si vous aimez l’art moderne et contemporain, allez plutôt faire un tour du côté de Rotterdam.

En résumé, aller aux Pays-Bas pour :

– Son mode de vie,
– Sa nature et ses villes agréables,
– Sa culture.

Foire aux questions (FAQ)

Quelle est la différence de mode vie entre la France et les Pays-Bas ?

La différence est d’ordre culturel. Les Français accordent plus d’importance à la méritocratie et à la hiérarchie sociale que les Néerlandais. En termes d’individualisme, les habitants de Paris accordent autant d’importance à l’épanouissement de l’individu que les habitants de la Hollande. Pour la différence de genre, les habitants d’Amsterdam ont une valeur féminine plus forte que les Parisiens. En ce qui concerne le contrôle de l’incertitude, le français évite l’incertitude dans tous les domaines tandis que les Hollandais osent prendre des risques au travail. Niveau pragmatisme, les deux pays sont pragmatiques avec la conviction qu’une vérité dépend du moment et du contexte. Et enfin, niveau restriction et indulgence, les Pays-Bas sont réputés pour leur niveau d’indulgence élevé.

Quel visa est nécessaire pour vivre aux Pays-Bas ?

Les visas sont à demander au centre VFS Global et TLS Contact. Les visas pour les Pays-Bas sont : le visa de transit aéroportuaire, le visa de court séjour (visa Schengen), le visa de long séjour (MVV) et le visa caraïbe (Aruba, Bonaire, Curaçao, Saint-Martin, Saba). La délivrance du visa est facilitée pour les personnes accompagnées par un ressortissant de l’UE, de l’EEE et de la Suisse.

Quels avantages pour les expatriés français de vivre aux Pays-Bas ?

S’expatrier aux Pays-Bas est intéressant à bien des égards pour un ressortissant français. La qualité de vie est palpable : le PIB par habitant est élevé, l’espérance de vie est prolongée, le système santé est excellent, un bon soutien social et la liberté de faire des choix de vie. Dans les villes des Pays-Bas : Amsterdam, Rotterdam, Hollande ou la Nouvelle-Zélande, il y a un réel équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Par exemple, un Néerlandais peut avoir un contrat de travail 4 j au lieu de 5. Pour un français expatrié, il n’est pas nécessaire d’avoir un permis de travail pour travailler sur le sol hollandais ni d’avoir un permis de résidence, un passeport ou une carte d’identité suffit. L’expatriation aux Pays-Bas est soumise à une réglementation de 30 %. Pour un étranger, 30 % de son salaire est exempté d’impôt durant les 60 premiers mois de son séjour.

Travail, éducation, transport, comment cela se passe aux Pays-Bas ?

Amsterdam est la troisième ville numérique de l’Europe. L’industrie technologique y est en plein essor. En ce qui concerne l’éducation des enfants, les Pays-Bas offrent de nombreuses options : garde d’enfant très abordable, un système éducatif excellent et un système d’enseignement supérieur classé parmi les 10 premier au monde. Quant au transport, les Néerlandais se déplacent la plupart du temps à vélo donc moins de coût des carburants et d’entretien auto. Le système ferroviaire est aussi excellent, car les trains sont ponctuels et abordables. De plus, il existe de nombreux forfaits de transports pour pouvoir faire des économies. Par contre le logement est difficile et le prix d’une location est cher. À long terme, il est préférable d’acheter une maison. Le coût de la vie aux Pays-Bas est aussi élevé dans la plupart des endroits en centre-ville, en banlieue ou dans les grandes villes.

y aller

laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq + 15 =


 
Devenir un travel coach
devenir travel coach créer mon voyage