La Loire et ses châteaux, à vélo…

Depuis toujours la Loire et ses paysages résonnent en moi comme une sensation de bien être absolu. ll y règne une nature sauvage incroyable, une faune et une flore extrêmement riches. Il s’y dégage une pureté presque poétique, sable doré, rives pailletées, lumière vacillante…

Au fil de nos différents voyages nous nous posons régulièrement en France pour rester connectés avec notre si joli pays. La Loire s’est imposée à nous un matin d’automne et nous avons décidé de parcourir ses chemins et cette fois-ci à vélo avec nos deux enfants, de 8 et 12 ans.

Sans grande préparation à part quelques heures de balades le long de la Loire, Sèvres ou en montagne, nous voilà prêts à arpenter ces 361 km de nature.

Nous avons décidé de partir non pas de Nantes, car nous connaissons déjà, de fait, très bien cette partie de la Loire, mais d’Angers pour terminer en beauté au château de Chambord.

Nos vélos n’étant pas adaptés nous avons préféré opter pour une location à Nantes.

  • Jour 1 : Gare d’Angers > Montsoreau = 68 km

Nous voilà partis pour Angers à 7h le lundi matin, accompagnés de nos montures et de nos sacoches avec 40 kg de bagages chacun et 20 kg pour notre fille. Arrivés à la gare, notre parcours commence. Nous découvrons une Loire au petit matin, recouverte de son manteau de rosée, peuplée de biches courant à travers champs et sa nature indomptée. Nous parcourons 84 km en passant par Saumur. Magnifique début de voyage, les toues cabanées jonchent l’eau, les maisons blanches en pierre de taille ornées de vigne vierge et de glycine foulent les bords de Loire, nous passons une magnifique première journée. Et surprise pour les enfants, nous dormirons sur l’une de ces toues cabanées transformée en gîte au pied du château.

  • Jour 2 : Montsoreau > Luynes = 84 km

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le château de Villandry, célèbre pour ses jardins spectaculaires. Effectivement les jardins sont magnifiques mais la visite du château est décevante. La décoration est un mélange de plusieurs styles et peu fidèle à ce qu’il était. Les chemins sont plats, la nature y est toujours aussi belle et sauvage et le balisage au top. Très longue journée suite à une petite erreur de parcours, 25 km supplémentaires… Aïe !

  • Jour 3 : Luynes > Amboise = 39 km

Nous continuons avec toujours autant de joie le long de cet envoutant fleuve. Le temps est toujours clément. Au détour des champs de vignes nous sommes attirés par ce petit panneau qui quelques mètres plus loin nous ouvre les portes de ce domaine viticole. Accueillis par la propriétaire nous goûtons ses savoureuses terrines, rillettes et planches de fromages régionaux pour terminer par une dégustation de ses vins. Une vraie parenthèse enchantée !

Arrivée à Amboise en fin de journée, très belle ville, le château illuminé le soir nous a permis de profiter d’une soirée dans une de ces célèbres guinguettes des bords de Loire à la vue magnifique. Nous avions loué une splendide chambre d’hôtes à 5 min à pied du château. Repos bien mérité !

  • Jour 4 : Amboise > Cellettes = 41 km

Direction le château de Chaumont sur Loire, et quelle belle découverte, nous sommes immédiatement plongés dans une incroyable délicatesse, une poésie et une élégance rare, des jardins somptueux surplombés par cette bâtisse majestueuse. Ce château est sans nul doute ma plus belle découverte du voyage. Le soir nous dormions, pour la première fois, dans un lodg’ing et c’était très agréable. L’emplacement, le personnel, la propreté et la literie au top !

  • Jour 5 : Cellettes > Cheverny > Villeny = 41 km

Après une belle nuit, nous repartons toujours ravis et c’est un nouveau paysage qui se reflette dans cette eau sombre de Loire. Le château de Cheverny n’a pas été non plus un coup de coeur, malgré son exposition, très bien faite, sur Tintin, je trouve qu’il est décevant. Étant une propriété privée, l’accès est très cher et la visite de l’intérieur est en supplément.

  • Jour 6 : Villeny > Chambord = 30 km

Lors de cette journée, les chemins rocailleux des bords de Loire nous ont un peu malmené. Les pistes ne sont plus vraiment plates et c’est parfois sur des côtes difficiles que nous nous essoufflons. Le paysage a changé, nous passons par de plus grandes étendues, plus sauvages, nous nous engouffrons de plus en plus au coeur des forêts solognotes, c’est magique et incroyablement apaisant !

Nous finissons en beauté par la visite de cet imposant monument, le château de Chambord. Ce château est un souvenir bien gravé en moi datant de ma jeunesse. Je trouve que c’est un des plus beaux châteaux de la Loire, son parc, ses tours, ses jardins, son légendaire escalier conçu par Léornard de Vinci, et en sus nous avons eu la joie de profiter d’une très belle exposition d’art contemporain.

Malgré la beauté du panorama, l’arrivée à notre cabanon au bord de l’étang en Sologne a été moins facile que d’habitude, toutes ces côtes étaient assez difficiles et fatiguantes.

Bref, journée magnifique et difficile !

  • Jour 7 : Chambord > Gare de Blois = 65 km

Et nous voilà au dernier jour de cette fabuleuse semaine sur les routes de Loire.

Nous sommes en direction de la gare de Blois et nous avons dû faire quand même 65 km. Nos vélos engloutis par le train, nous voilà repartis pour Nantes.

Ce que je retiendrais de ce voyage c’est l’harmonie totale avec la nature. Nous avons traversé de multiples paysages et le vélo permet une immense découverte constante. Notre prochaine épopée sera très certainement, cette fois ci, à l’étranger car c’est une manière certaine de rentrer en profondeur dans la contemplation.

y aller

laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

7 + dix =


 
Devenir un travel coach
devenir travel coach créer mon voyage