City breakCool chicHôtelSpotHotel Phoenix, San Francisco, Californie

Retour aux racines du Rock’n Roll

Bruno Ringwald, explorateur et fondateur myyeti

L’immobiler explose à SFO et les hôtels n’échappent pas à cette tendance. Alors, comment trouver une hôtel de goût dans cette ville mythique sans tomber dans la surenchère?

Voilà un hôtel Icone de la contre culture de San Francisco. À 2 pas de Tenderloin, à quelques encablures de Mission Discrict (on aime marcher à SF), voilà un ancien motel des années 50 très sympa, très chaud et vivant. Spot de prédilection des David Bowie, Nirvana ou autres Jim Morrison, on ne sait jamais trop quelle Rock Star on croisera à la piscine.

L’hôtel a été repris et refondu dans un style très inspiré entre dynamique et Rock’n roll. La piscine au style très retro baigne dans un jardin tropical au coeur des tours. Comme une oasis de verdure dans une jungle urbaine. Ambiance très cool, hipsters, bonnet visés sur la tête, tatouage à gogo vous sourient au café.

Assez central, raisonnable, même s’il ne s’agit pas d’un hôtel de luxe, il compte le nécessaire (sauf surement un petit déjeuner, mais c’est nulle part le cas on dirait) pour vous servir de pied à terre lors de vos visites. À lire ici l’expérience de Morgane : Une bouffée d’air Frais à San Francisco

J’ai adoré ce « motel »

Hotel Phoenix, San Francisco, Californie

EMPLACEMENT : 601 Eddy St, San Francisco, CA 94109,

QUALITÉ DE SOMMEIL : C’EST UN MOTEL ASSEZ BRUYANT

LIFESTYLE : HYPE super HYPE

PRICE : 200€ (la suite en Février)

BAR / RESTAURANT : YES SUPER! CHAMBERS EAT+DRINK

PERSONNALITÉ DES LIEUX : HYPE

PISCINE : OUI CHAUFFÉE EN HIVER

PERSONNEL : A LA CALIFORNIENNE, TRES TRES COOL

PETIT DÉJEUNER : NON MAIS DE BON SPOT ALENTOURS

VUE : SUR PISCINE

On a aimé :

L’emplacement assez central à SF. Après il ne faut pas rêver, tout est loin… les Pier, Outer Sunset, le Golden Gate.

Le look de ce Motel, revu et restauré avec un vrai bon goût avant-gardiste, un lieu vraiment sympa.

Le restaurant quand tu débarques de l’aéroport après tes 2heures de queue au contrôle des visas et que tu t’enfiles une première Pacifico 🙂

On a moins aimé :

Le prix raisonnable rapport aux voisins 200€

Un poil bruyant mais c’était prévisible, donc pas vraiment une déception.

Découvrez les expériences de nos explorateurs sur la Californie et les grands parcs américains
Et aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires