équipe

Bruno Ringwald

raffiné, sportif, exigeant

retour aux explorateurs

Hôtel

J’adore ce lieu en général. J’adore ce qu’il représente, ce qu’il permet, ce qu’il signifie. J’aime l’histoire de son évolution. J’aime les hôteliers.. Je suis fan de l’identité, de la singularité de l’hôtel dans lequel je descends. J’aime le détail. C’est mon premier contact avec la ville, le lieu que je découvre. J’y accorde une grande importance quand je voyage. Je passe des heures à lire l’histoire du lieu, du fondateur ou du designer.

rêveur

Je suis un rêveur né. Le voyage commence dans mes rêves. Je m’inspire, je lis, je regarde des films. Le voyage commence quand je cherche mes billets d’avion. Concrétiser mes rêves devient une drogue.

café

Le café. J’en suis devenu Addict avec 2 voyages: la Colombie et la découverte de sa noblesse. Le Brésil et le café da manha sur la terrasse à Jericoacoara, vue sur l’océan et le temps qui s’étire.

Los Angeles

La Californie que j’ai découvert tardivement. L’esprit de conquête, de liberté, le Pacifique, le lifestyle, les entrepreneurs et leurs histoires que j’adore.

Gaël Garcia Bernal

L’acteur mexicain. Parce que je le trouve différent, pas « casable », pas caricaturable et je respecte ça. J’aime sa culture, son regard d’artiste, son oeil provocateur.

The Good Life Magazine

Et son créateur Laurent Blanc. Eclectique, business, travel, lifestyle, art, beaux hôtels, des articles de fonds, des belles photos, des jouets. J’aime glander dans un hamac avec ce journal entre les mains.

Yéti

et oui :) pour l’aventure, et les marques d’excellence qui ont déjà emprunté cette identité comme yeticycles entre autres

L’Aventure

Explorer, aller plus loin, se dépasser, « monter » des trips audacieux. Ne pas s’arrêter, bouger, avancer, sortir de ma zone de confort pour l’élargir encore et encore. S’engager! Voilà une chose qui me fait vibrer.

sensualité

La sensualité. J’aime la retrouver, surtout en voyage. Dans une caïpirinha au bar de l’hôtel Santa Teresa à Rio de Janeiro, les pieds dans le sable à Holbox, Zanzibar, Encenitas, Picinguaba ou Todos Santos.

2

comme mes pieds nus sur un bois de terrasse brûlant au soleil face à la vague et l’horizon blanchi par le vent. Et ça du matin au soir. Un luxe absolu qui sous son apparence simple signifie tellement de douceur, de sécurité, de chaleur, de liberté, de connexions à la nature, de détachement. Signe que le temps est mon allié.

mes + beaux clichés de voyage

interview

Quelle est ma vision du voyage de demain, post covid ?

Singulier, propre à chacun. Je crois plus au voyageur qu’au touriste. Même si l’un n’empêche pas toujours l’autre et que je ne me permettrai pas de juger. C’est peut-être aussi mon chemin actuel & personnel. J’ai fondé myyeti en 2016 et j’avais écrit des articles sur medium puis sur l’intérêt de se lancer dans une startup dans le voyage.
Le Covid m’a fait boire la tasse. J’ai mis plusieurs semaines à réfléchir comment avancer. Mais, maintenant encore plus qu’avant, je crois au voyage comme élévation culturelle synonyme de créativité, d’innovation, d’ouverture, d’éveil et oui j’encourage tout le monde et dès leur plus jeune âge à voyager! Je relis avec émotion l’article de blog qui a jailli du 1er confinement.
Je crois à la beauté de l’expression personnelle, voyager en est une. Nous sommes là pour sortir de la disneylandisation et du bas de gamme. Ouvrons les yeux, partageons, vibrons et ramenons avec nos coeurs le meilleur de nos rencontres.

Le voyage le plus “challenging” que j’ai eu à organiser ?

Je me mets beaucoup de pression pour les voyages de mes amis. J’aime les éblouir, j’aime retouver le regard ou l’émotion de l’enfance. J’aime retrouver cette émotion chez moi, donc je cherche sans cesse à la partager et à la susciter.
fin 2019, nous avons fait un Road trip de Mexico vers Troncones sur la côte Pacifique via Patzcuaro, à travers une zone classée rouge comme le nord Mali ou l’Irak à cause des narcotraficants de la région. Où, comment mes mots arrivent à apaiser les mères de familles de la petite troupe 🙂 ? Le spectacle, l’ambiance, et surtout l’hôtel à l’arrivée “ Lo sereno, Casa de Playa” ont fini le job! Pari gagné.

Mon client idéal ?

Attentif aux détails, féru d’architecture, d’hôtel, sensible au beau, à l’harmonie, à la sensualité, un client qui sait se projeter car il sait que ce sera le gage d’un lacher prise total et ressourçant une fois sur place. Bon et puis un client qui aime voyager, qui sait être cool quand un grain sable se mêle au voyage.

Le conseil que je lui donne ?

rêve, rêve encore.

Mes coups de coeur de voyage

Le Nordeste au Brésil, la Baja California au Mexique m’a ébloui (dès qu’on sort de la partie disneylandisée de Cabo) il faut aller découvrir La Paz et Todos Santos, la nature et tout le potentiel entre architecture et bohème, gastronomie incroyable…et la vague! J’en veux encore!
Evidemment: la Grèce. Les îles, Athènes, les saveurs, les épices, les vins. Mon refuge, j’y suis chez moi. J’ai La mer Egée dans le coeur et ancrée dans les pupilles.

Ma “bucket list” voyage

Je repars au Mexique en Mai, en Grèce en Juin, je rêve de Salvador ou de Nicaragua cet été, Brésil en Septembre, Californie en Octobre, Nepal en Novembre… mais bon rien n’est gagné.

fermer





    Ce site est protégé par reCAPTCHA et applique la politique de confidentialité et les termes de service de Google.

    partir avec Bruno

    créer mon voyage