City breakDécouverteExpériencesbaie de rio

Lâcher prise brésilien…

AUDREY PARLAKYILDIZ

Oh, oh, oh ! Quand je souris, je m’envole au paradis… Je vais à Rio… de Janeiro !

J’avais déjà survolé Rio de Janeiro le temps d’une brève escale en direction du Chili.
Pourtant, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en dehors des images de cartes postales du Pain de Sucre, de Copacabana, et du Christ Rédempteur. Sans compter sur la réputation de dangerosité de la ville qui a tendance à précéder tous ses descriptifs.
J’aurai pu décider de répartir mes 8 nuits au Brésil entre Sao Paulo, Rio et Iguazu Falls à coup de vols intérieurs.
Sauf que j’avais envie de m’imprégner de l’ambiance de la ville des cariocas au-delà des spots touristiques. Et c’était une vraie bonne idée ! Sans quoi je n’aurais certainement pas apprécié la ville à sa juste valeur.

Alors, Rio de Janeiro, c’est comment ?

La ville de Rio est surprenante de diversités, de paradoxes et de richesses insoupçonnées perceptibles en un temps de séjour minimum de 5 nuits.
Pour commencer, la ville est très vaste et, comme à New York, les distances sur la carte sont trompeuses. En plus, visiter Rio au pas de course n’a aucun sens dans ce pays qui incarne à lui seul la coolitude.

Quel est le programme d’une semaine à Rio ?

Je conseille de tabler sur un programme de visites aussi varié qu’équilibré afin de goûter à toutes les joies de la ville : plaja, caipirinha e descoberta.

Baie de RIO

Jour 1 : Leme – Copacabana – Ipanema

Pour commencer son voyage à Rio en douceur, rien de tel qu’une longue marche le long des plages emblématiques de la ville : Leme – Copacabana – Ipanema. L’occasion de s’arrêter dans l’un des innombrables stands de plage pour déguster un jus d’orange pressé en observant un match de foot-volley ou le ballet des joggeurs.
La visite du Fort de Copacabana, en plus des vues somptueuses sur la baie, constitue une étape particulièrement intéressante avec ses installations militaires et son musée de l’histoire du Brésil.

Jour 2 : Corcovado – Jardin Botanique

Pendant la préparation de mon voyage à Rio, le Corcovado m’apparaissait comme la visite phare du séjour. Pourtant, la déception fut à la hauteur de ce symbole : gigantesque !Les vues sont spectaculaires mais d’autres panoramas, moins fréquentés et moins exigus, me paraissent plus intéressants.
En revanche, le jardin botanique de 137 ha et ses 8 000 espèces offrent une vraie bouffée d’oxygène, de calme et de fraîcheur.

christ rio

Jour 3 : El Centro – Niteroi

Souvent délaissé à tort, le Centro recèle de merveilles. Le quartier financier de la ville concentre des édifices modernes, Art Déco et coloniaux dans un patchwork architectural unique. Couvent perché San Antonio, bibliothèque à la Harry Potter, théâtre aux faux airs d’Opéra Garnier et cathédrale pyramidale… ce quartier mérite plus qu’un détour agrémenté d’une pause gourmande dans l’un des plus anciens cafés-restaurants de la ville.
À l’issue de cette promenade, un ferry permet de gagner l’autre versant de la baie au cœur de l’ambiance populaire de Niteroi. C’est là que débute le chemin sur les traces du célèbre architecte Oscar Niemeyer pour voir Rio sous un autre angle !

Jour 4 : Le Pain de Sucre – Urca

En voilà une visite qui en met plein la vue ! Avant d’emprunter le funiculaire, une introduction à la faune et à la flore brésilienne s’impose en suivant les ouistitis à queue rayée de la Pista Coutinho . Ensuite, direction le Pain de Sucre qui semble s’élever de la mer ! Les panoramas depuis les deux plateformes sont incroyables de jour comme de nuit. Et l’ambiance y est détendue au point qu’on pourrait y rester des heures à siroter une caïpirinha devant l’une des plus belles vues au monde. Au retour, c’est le moment de poursuivre la découverte du quartier à travers les rues pavillonnaires du paisible village d’Urca.

Rue à Rio

Jour 5 : Santa Teresa – Lapa

Cœur du Rio pittoresque, artistique et musical, le quartier de Santa Teresa s’apparente à Montmartre avec ses ruelles étroites et sinueuses. Un vieux tramway jaune hisse les visiteurs sur les hauteurs de la ville au rythme de la musique brésilienne sortie des bars bondés. Au pied de la colline, l’escalier Selaron et le street art illuminent de couleurs le quartier de Lapa.

Jour 6 : Forêt de Tijuca et Favela

À Rio, ville et nature sont intimement liées. On l’ignore souvent mais la forêt de Tijuca est considérée comme l’unique forêt tropicale urbaine au monde. C’est un endroit idéal pour s’éloigner du tumulte de la ville et apprécier ses cascades, ses points de vue, ses pistes cyclables, et ses sentiers de randonnée. Parmi les 800 favelas que compte la ville, il est possible de visiter une favela pacifiée à l’orée de la forêt. L’idée n’est pas de se faire peur mais bien de saisir la vie des habitants de ces quartiers ignorés.

Jour 7 : Ilha de Paqueta

Ilha de Paqueta, paradis perdu (et malheureusement pollué) de la baie, est le joyau de Rio. Si la mer est goudronnée, les voitures y sont bannies au profit des calèches et des vélos. En semaine, l’atmosphère d’Ilha Paqueta semble suspendue au rythme des arrivées des ferrys et du survol des oiseaux, à peine chahutée par le va-et-vient nonchalant de ses habitants

Voilà donc un programme d’une semaine à ponctuer de dégustation de rhum, de danses nocturnes, de pauses détente, d’arrêts sur image et surtout de lâcher-prise.

D'autres expériences en Amérique du Sud
Et aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires