Karni Mata temple à Deshnok : Ratatouille indienne

Le temple de la mère des miracles

Karni Mata

On dit toujours que l’Inde on l’adore ou on la déteste, personnellement J’ADORE !
J’adore cette 4eme dimension, ce choc culturel, ces odeurs, ces couleurs, ces ambiances.
Alors oui c’est vrai qu’il faut être solide pour aller en Inde, faire abstraction de la misère, comprendre que les codes ne sont pas les mêmes, alors que parfois tout en vous se révolte.
Culturellement L’Inde est incroyablement riche, surprenante, envoûtante.
Elle peut être également peu ragoutante, et il faut être prévenu qu’on peut se retrouver dans des situations un peu spéciales.

Ce fut le cas lors de mon séjour en Inde du Nord. Arrivés à Deshnok, je me rends compte que c’est là qu’il y a le fameux temple des rats.
A l’époque nos jumeaux ont 7 ans et la petite dernière 5 ans. On est devant le temple, on croise des européennes qui se tâtent pour rentrer, d’autres qui clairement ont refusé et attendent leurs maris dehors… Personnellement je n’ai pas de problèmes avec rats et souris, mon beurk c’est plutôt les araignées donc ni une ni deux, nous nous déchaussons et rentrons dans le fameux

Karni Mata temple

Grand moment de voir la tête de mes gamins devant la masse de bestioles qui grouillent partout.
Pour un choc c’est un choc ! Des milliers de rats se baladent au milieu des fidèles.

Ça sent l’Inde puissance 10…

Je vois un homme dormir à même le sol à quelques centimètres d’une dizaine de rats. Une jeune femme assise par terre, allaitant son nouveau né avec des rats qui viennent renifler sa robe.
Partout de grands plats en acier avec du lait ou de l’eau, ou les rongeurs viennent boire le coup. Partout de la nourriture en offrande pour nourrir tout ce beau monde.
Je suis pieds nus, un rat vient me sentir la cheville. Je n’ai pas peur d’être mordue il n’a pas faim, il y a de la bouffe partout, les fidèles en apportent en continu.

Un de mes fils me regarde effondré : il n’aime pas trop quand c’est sale (il n’a pas été déçu sur ce voyage) il se déplace sur la pointe des pieds pour ne pas marcher dans les excréments et autres trucs qui trainent par terre. (Il y a également des dizaines de pigeons qui viennent participer au festin)

L’expérience est incroyable : Pour nous occidentaux comment comprendre la vénération pour ces rats ? C’est clairement crado mais les fidèles se prosternent devant l’image de la déesse, embrassent le sol (yeurk).
Tous viennent chercher la bénédiction de la Karni Mata, la « mère des miracles » sainte parmi les saintes.
Si vous souhaitez donner un petit coup de pouce au destin, c’est là qu’il faut aller…

Pour les âmes sensibles, il vaut mieux faire le Sri Lanka ou l’Inde du Sud pour commencer la découverte de ce continent incroyable.

Pour y aller : Deshnok, se trouve au Rajashtan, près de Birkaner.
Comme la majorité des temples indiens, il est ouvert du lever au coucher du soleil
Si l’idée de marcher pieds nus vous enchante peu, vous pouvez entrer avec des chaussettes.
Se couvrir les jambes et les épaules. Pas de short dans les temples.

y aller

laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 14 =

Lo Sereño Casa da Playa – Mexique

Lo Sereño Casa da Playa – Mexique

Une maison de plage les pieds dans l’eau raffinée et exclusive...

Paros, Douceur de vivre en Grèce

Paros, Douceur de vivre en Grèce

3 jours à Paros, carnet de route Paros est une île...

Kamaroti Hotel – Sifnos

Kamaroti Hotel – Sifnos

Voilà un hôtel qui ressemble pas mal à ce qu’on aime...

Les Pouilles : l’Aventura dans la péninsule salentine

Les Pouilles : l’Aventura dans la péninsule salentine

Au fond de la Botte Encadrée par l’Adriatique et la Mer...

2 semaines en Alentejo, Portugal

2 semaines en Alentejo, Portugal

Le Portugal authentique Lisbonne, point de départ pour une virée au...

L’ouest américain, comment préparer son séjour ?

L’ouest américain, comment préparer son séjour ?

Direction la Californie, l’Arizona et l’Utah! Quand on se décide enfin...

devenir explorateur
devenir explorateur créer mon voyage