Deltaplane – Rio toujours plus haut !

Deltaplane et escaliers de Selaron

Deltaplane à Rio

Aujourd’hui pas de grasse mat’ même si en soit ne pas se réveiller à 06h45 comme chaque jour de la semaine est déjà top!
Nous avons rendez vous avec Fábio Thomaz pour notre premier saut en deltaplane à Rio, on a hâte!

Le pickup vient nous chercher à 09h00  : direction le club de vol de São Conrad.
Fabio enchaine les sauts comme ses collègues mais il est lui connu comme l’un des meilleurs et haut classé dans les compétitions internationales.
Pour sauter avec lui, rendez vous sur sa page Rioasadelta.
Après la signature du contrat et le paiement d’une taxe, on prend la voiture sur laquelle sont déjà mises les toiles puis on monte pendant une dizaine de minutes.
Nous arrivons à la rampe de décollage de Pedra Bonita à 520m de haut, la plus sûre du monde comme nous l’expliquent les moniteurs.
Pendant que les deltaplanes sont montés, nous profitons de l’incroyable vue en se demandant un peu aussi si on ne va pas avoir le vertige…

Adepte des sensations fortes j’ai eu la chance de sauter en parachute et de faire du parapente avant. Je crois que c’est le deltaplane que je préfère parce que finalement on est à l’horizontale et on a vraiment l’impression de voler, sans bruit.
Nous avons donc pu survoler la forêt de Tijuca, se demander qui habite les villas de luxe et profiter du panorama incroyable sur la plage et le Pain de sucre.
On a même réussi à voir le Christ du Corcovado :  top!

Après une dizaine de minutes nous atterrissons en douceur sur la plage en se disant que c’était trop court… on le refera avec plaisir ailleurs.
Le point pas cool de la matinée par contre c’est quand la nana nous demande une fois à terre si on veut les photos…et qu’au final ça lui prend plus de 40 minutes…!

Heureusement que la plage à côté était sympa et qu’on a pu déguster notre première coco!

De retour à l’appart on prend le métro pour s’arrêter cette fois à Cinélandia et voir le théâtre municipal inspiré de l’Opéra Garnier. Cette place est renommée mais nous n’avons pas été plus emballés que ça.

Nous marchons ensuite vers le quartier de Lapa à la recherche des fameux escaliers de l’artiste chilien Jorge Selarón. Le fait que l’un des endroits les plus touristiques du Brésil soit l’oeuvre d’un chilien nous fait sourire!

Il a vécu dans ce quartier et a réalisé ce mythique escalier pour la Coupe du Monde de football (of course!) de 1994.

Il est composé de plus de 2 000 carreaux de faïence venant de 120 pays différents.
Beaucoup de monde évidemment mais plus on grimpe l’escalier et plus on peut en profiter. On passe du temps à chercher les particularités des carreaux, on en trouve des françaises, vive les bretons et le camembert!

RIO selaron escalier
RIO selaron escalier
y aller

laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × quatre =

Lo Sereño Casa da Playa – Mexique

Lo Sereño Casa da Playa – Mexique

Une maison de plage les pieds dans l’eau raffinée et exclusive...

Paros, Douceur de vivre en Grèce

Paros, Douceur de vivre en Grèce

3 jours à Paros, carnet de route Paros est une île...

Kamaroti Hotel – Sifnos

Kamaroti Hotel – Sifnos

Voilà un hôtel qui ressemble pas mal à ce qu’on aime...

Les Pouilles : l’Aventura dans la péninsule salentine

Les Pouilles : l’Aventura dans la péninsule salentine

Au fond de la Botte Encadrée par l’Adriatique et la Mer...

2 semaines en Alentejo, Portugal

2 semaines en Alentejo, Portugal

Le Portugal authentique Lisbonne, point de départ pour une virée au...

L’ouest américain, comment préparer son séjour ?

L’ouest américain, comment préparer son séjour ?

Direction la Californie, l’Arizona et l’Utah! Quand on se décide enfin...

devenir explorateur
devenir explorateur créer mon voyage