Clément Thonneau

engagé, curieux, aventureux

retour aux explorateurs

3

C’est le nombre d'années que va durer mon nouveau défi, faire le tour d’Europe à vélo des acteurs du tourisme de demain.

Le slow-tourisme

C'est pour moi une manière de voyager voire même de vivre, qui doit être remis au goût du jour comme le fût la culture du nomadisme.

Aventurier sportif

Voyager c’est donner du sens à sa vie, mais pour moi cela passe aussi par l’effort et le dépassement de soi. Dans mes voyages, je mets un point fort sur cette notion d’aventure.

Engagé

Telle est la vision que j’ai du voyage de demain, engagé sportivement, écologiquement, humainement et spirituellement.

L’alchimiste

C’est le livre qui résume ma vision du voyage et accessoirement de la vie que j’essaie de mener.

Sun is shining

Le soleil brille et le temps est clément, ces paroles de Bob Marley nourrissent de positivité mon état d’esprit d’aventurier.

L’Açai

Baie amazonienne ultra vitaminée, consommée sous forme de glace ou de smoothie. Elle est l’allégorie même de mon identité : sucrée, vitaminée et unique.

Le Toucan

C'est mon animal fétiche. Il est venu se poser un matin sur ma terrasse lorsque je vivais dans une favelas de Rio de Janeiro. Depuis, son image est tatouée sur mon bras droit.

Taabar

C'est une association indienne de protection de l’enfance qui est chère à mon coeur car elle m'a permis de forger ma vision de l’autre.

Aguçadoura

C'est un village du nord du Portugal, ancré dans l’authenticité et la culture du surf. J’ai eu la chance d’y vivre et d’y travailler au sein d’un surfcamp.

mes + beaux clichés de voyage

interview

Quelle est ma vision du voyage de demain, post covid ?

Lutter pour un voyage qui demain sera plus responsable et engagé est pour moi un combat plus qu’essentiel. Je pense que le voyage doit devenir un produit rare mais avec du sens. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il est à mes yeux plus intéressant de ne faire qu’un voyage par an, mais que ce dernier soit une réelle valeur ajoutée à votre vie.

Le voyage le plus “challenging” que j’ai eu à organiser ?

Lorsque je travaillais pour Hors-Pistes Voyages au Brésil. J’ai dû élaborer un voyage aux quatre coins du Brésil lors des JO 2016. L’organisation de ce périple fut assez challenging du point de vue du timing. Sur seulement 10 jours, je devais caser une découverte de Rio de Janeiro, des épreuves des JO, les chutes d’Iguaçu, la forêt Amazonienne et les lençois maranhenses, un véritable casse tête aux couleurs des merveilles brésiliennes. Mais j’ai réussi à émerveiller ma cliente, la plus belle des récompenses !

Mon client idéal ?

Mon client idéal, c’est une personne qui a l’envie profonde d’explorer le monde en explorant ses propres limites tout en considérant les différents enjeux de sa destination.

Le conseil que je lui donne ?

Ne pas hésiter à réaliser ses rêves mais aussi de partir la tête vide de préjugés (qu’il soit négatif comme positif) sur la destination et/ou sur lui-même.

Mes coups de coeur de voyage

C’est un exercice assez difficile que de décerner une palme à un endroit qui à d’une manière ou d’une autre marqué votre vie. Mais si je devais en citer quelque un je dirais :
Mon périple en Amazonie avec les paramilitaires qui m’ont appris la survie en milieu hostile et m’ont partagé la beauté et les enjeux de la forêt. Pour l’anecdote, j’ai dormi au milieu de la jungle alors qu’un jaguar rodait autour de notre campement, puis on est allé se baigner dans l’Amazone à deux pas de l’endroit où on a pêché des piranhas.

Le nord du Portugal fut pour moi une grande étape de ma vie, en plus d’y avoir vécu j’ai pu sillonner la région dans tous ses états. Et s’ il y a bien un coin qui vaut le coup d’oeil, c’est le parc national de Peneda-Gerês, où il fait bon faire du stand up paddle et se sentir petit face à l’immensité de la nature.

Avant de partir en PVT en Australie, j’ai rejoins mon meilleur ami à Siem Reap au Cambodge et nous sommes partis sillonner la région de Battambang en scooter. Ce fut un réel émerveillement pour moi, de la culture, aux paysages, en passant par la dure histoire khmer et la douce gastronomie de cette région du Cambodge assez peu touristique.

Lors de ma mission humanitaire en Inde, j’ai eu l’occasion de partir explorer le désert du Thar à dos de chameau avec les nomades Banjara. Je me rappellerai à jamais du coucher de soleil sur la frontière désertique entre l’Inde et le Pakistan, un moment de fascination, de peur et d’excitation.

Comment finir cette liste non exhaustive de souvenirs de voyage sans évoquer mon trek dans les Lençois Maranhenses. De loin l’une des expériences les plus marquantes de ma vie. Le cadre y est tout bonnement extraterrestre. Des centaines de lacs de pluie habitent éphémèrement un désert non loin d’une rivière tropicale. Marcher dans cette immensité pendant des heures est un réel retour à la vie. Je me rappelle encore ce sentiment de solitude et de privilège lorsque je nageais “nu comme un vert” dans ce lac vert émeraude.

Ma “bucket list” voyage

Nombreux sont mes rêves de voyages mais si je devais sortir du lot il s’agirait plutôt de périples que de destinations.

Tout d’abord l’Europe à vélo et particulièrement les Balkans et l’Europe de l’est. Périple que je vais réaliser à partir d’octobre prochain !

J’aimerais effectuer le chemin inverse des migrants africains en utilisant des moyens de déplacements similaires lorsque cela est possible.

Descendre les Caraïbes de Cuba à Trinidade et Tobago à vélo et en bateau stop

fermer





    Ce site est protégé par reCAPTCHA et applique la politique de confidentialité et les termes de service de Google.

    créer mon voyage